luminescence Luminescence
La couleur de ton âme
Cette lumière qui émane de toi, qui te fait briller à nos yeux.
Ne sais tu pas la reconnaître? Pourtant tu la vois si bien chez les autres.
Tu as beau regarder dans ton miroir et tu ne la vois toujours pas?
Pourtant on l'évoque si souvent.
Et si tu regardais avec les yeux de ton cœur, tout comme tu sais voir les autres?
Tu sais pourtant si bien aimer.
L'amour, la reconnaissance, la clémence et la générosité font partie de toi, c'est donc toi!
Quelle est donc ta couleur et sa lumière?
Partages-en son éclat.
Partage ta joie de la création avec le monde qui t'entoure.
Tel est le véritable amour.
 
reve Permission de rêver
Quelle fabuleuse possibilité RÊVER.
Un pouvoir que nous avons tous, sans aucune discrimination, est la possibilité et le droit de rêver.
Rêver, s'y voir, y être, dans le moment présent, dans l'éternité du moment et conserver avec soi la sensation et le bonheur qui accompagne son rêve.
Quand je m'y retrouve, j'y suis vraiment, il existe ce rêve et devient ma réalité. Je multiplie alors les moments où je le retrouve. Et comme pour tous ceux qu'on aime et tout ce qui vit et que j'aime, je lui consacre mon attention, mon écoute et mon amour. Et dans cet amour, je vis pleinement, mon existence est comblée.
 
Quand je te rejoins
Quand je te rejoins, j'entre dans ta lumière, dans ta chaleur, je sens ta présence. Tu es là, près de moi.
Je ne peux voir ton image mais je te reconnais. Tu es toujours là où je sais te retrouver; en mon centre, derrière cette porte close si difficile à traverser.
Ta présence m'apaise, il n'y a plus d'avant, plus d'après, que ce moment où nous ne faisons qu'un. Et dans cet instant d'éternité tu es vrai, ma seule vérité. Toi, mon élan du cœur, toi mon pur amour, je te rejoins cherchant une image à ta couleur, cherchant à te définir pour mieux te garder avec moi.
 

Un nouveau printemps, une nouvelle histoire.

Tel un nouveau printemps qui ouvre sa porte m' invitant à la franchir, j'accueille cette nouvelle histoire qui se présente à moi et je m’engage avec confiance à travers ses pages.

De la levée du jour naissant à l'est, je tourne inlassablement les pages sans me soucier du temps qui passe. Chaque nouvelle page, chaque nouveau chapitre m'invite à poursuivre l'aventure et à m'ouvrir à l'inspiration qu'elle m'apporte.

Et puis, le voyage s’achève, il est minuit, le brouillard s'installe dans mes yeux.
Tout comme le printemps je porte ma fragilité mais, je demeure confiante, je sais que bientôt j'ouvrirai mes bourgeons et par la floraison je m'épanouirai pour un nouvel éveil à la vie.

 

Les belles histoires

Des perles de mots s'enfilent sur les pages de mon histoire, tel un bijou précieux que l'on veut garder à jamais.
Chacun des mots joue son rôle dans le scénario de celle-ci.
À chacune des pages, mon esprit tente de conclure cette histoires mais, comme par magie, elle me garde captive dans le fil de ses mots et m'entraîne de surprise en surprise.
Ouverte à l'inconnu, je voyage dans des univers fantastiques qui colorent mon monde et nourrissent ma creativité.
À quoi bon vouloir deviner la fin? Où en serait l'intérêt?

 
souhait Le souhait
Le souhait est la naissance d’une idée avant quelle ne devienne réalité.
Si tu veux que ton souhait se réalise, tu n'as qu’à le souffler, le laissant flotter au vent comme une demande faite au ciel. De tout le souffle de ton cœur, porte ton souhait très haut et laisse-le s'envoler afin qu'il te revienne métamorphosé.
Pourquoi ne le ferait-il pas? Il t'aime, autant que tu sais t'aimer.
 
Cacher mon visage ou le dévoiler qu'elle en est la volonté?
Ma forme et ma couleur tendent à démasquer mon identité à peine voilée.
Je suis le visage des sans visage et quand je remettrai mon masque saurez-vous me reconnaître?
 

La note

Petits bouts de papier froissés, oubliés et pourtant si importants.
Ces petits bouts de papiers manuscrits que je voulais conserver, se cachaient je ne sais où.
Voici qu'ils me reviennent comme les anges de mes pensées,
Ils me retombent sous la main, au moment propice, portant toujours le bon mot; celui que j'avais besoin de d'entendre.
J'aime semer ces petits bouts de papier pour mieux les retrouver et dire
"Merci de me le rappeler"
Petits papiers perdus ou petits bonheur retrouvés?

 

Homme

Ce ne sont pas les traits laissés par l'encre qui définissent une personne
mais l'essence de son parcours.

 

Quand le temps qui fuit s'arrête

Se retrouver là, dans cet espace, juste à la pointe du moment, entre le tic et le tac du temps.
Comme dans une bulle; miroir ou profondeur, espace vide et à la fois complet: là ou rien n'existe et tout est possible.

 

 

Celles qui restent

La vie faisant sa route, elle multiplie les rencontres, les avenues et les directions qui s'offrent à nous, au point où nous perdons, parfois, de vue le point e départ ainsi que les amitiés qui nous servaients, autrefois, d'encrage laissant la place à des amitiés nouvelles ou ephémères. Nul besoin de retour en arrière pour retrouver nos amarres car les vraies amies restent.

 

Fleur sur neige

Blanc sur blanc.  On lui attribue la pureté. 
Tant de nuances dans ce qu'on dit ne pas être une couleur. 
Elle absorbe, elle reflète, elle révèle. 
Sa luminosité contraste les couleurs avoisinantes et les rehausse à la fois.
N'est-elle pas la meilleure des amies?

 

De l'ombre vers la lumière

Du détail à la finesse des gestes
Prendre son temps
Installant l'intention
ressantant son poids, sa chaleur et sa vibration
Pour que, face à la lumière,
elle demeure dans mes actions

 

 


Satisfaction

Me voilà satisfaite et apaisée dans mon univers coloré et épuré
Qu'elle sera la suite des choses?
Ai-je tant besoin de le savoir?
Profiter du moment, savourer l'instant
Tandis que tout semble en équilibre et bien clair
dans cet espace temps bien mérité

 


Message pour Marianne

J'en connais la couleur et l'intensité
mais pour ce qui est des mots
ils ne m'étaient pas adressés
Je crois qu'il baignent dans cette lumière
que seule toi saura transformer

 

 

Coeur de cristal

Je suis là assise, écoutant le chant du vent qui soulève le rideau léger et qui me répète les rires et chants d'enfants voués à une existence libre, enfant que je suis toujours.
Ce mur de voile se dressant devant moi et se prolongeant à l'infini, mon oeil le transperce aisément et dans un halo de lumière, me laisse deviner l'autre côté, l'ailleurs, me dévoilant ainsi à moi.
Tout ce qui vit, tout ce qui a vécu, tout ce qui vivra vient de cette lumière, de cette fenêtre ouverte sur mon âme.

Et voilà qu'à ma fenêtre ouverte tu me parles.
Ton souffle souffle sur ma flamme intérieure; douce et forte à la fois, sur ce feu intérieur sacré qui vibre en moi avec tellement de force et de puissance qu'il m'empêche parfois de dormir. Tant que je ne répondrai pas à son appel, il reviendra me murmurer « Viens! Suis-moi! Entre dans la danse!

Mais saurais-je chausser ces souliers même dans la nuit sombre de mes peurs et de mes fausses croyances?

Il est maintenant temps d'entrer dans la danse et d'oublier les blessures. Mes souliers sauront me protéger, me porter plus loin et Être; de manière plus libre. Leurs pointes; transportant le rêve, sauront franchir la ligne rouge entre le passé et le présent. Cette pointe, directement reliée à mon cœur de cristal, m'attend; il n'en tient maintenant qu'à moi d'entrer dans la danse.

 

Quatre temps, quatre états, quatre passages de vie ou encore quatre saisons.

La vision
Ce temps où l'avenir s'offre à nous, où le tout possible nous définit.
L'émerveillement dans le regard et les yeux couleur de naïveté, cette couleur encore pure de l'enfance.

 

La passion
Entrer dans le monde de tout son feu, de toute sa passion,
telle une gitane qui en met plein la vue mais, avec encore la fragilité
du papillon.

 

Détermination
Regard franc, fier et déterminé.
Au-delà de la passion, elle est dans l'action.
La tête dans les étoiles, les pieds bien enracinés dans son désir.

 
Consécration
Pas de lutte, plus de doutes, le ciel m'a entendue.
Je m'en remets à toi, j'ai confiance en toi.
Tu m'as donné ce dont j'ai besoin pour me dire en ton nom.
 

Passion sauvage

Déjà, elle a pris son envol et rien ni personne ne pourra l'en empêcher.
D'un regard confiant et déterminé, elle se laisse porter vers sa voie.
Libérée par l'écriture, sa voix, prendra plume; symbole de la sagesse du messager.

 

Les effluves d'une fleur de marbre

Sous son apparente fragilité, elle cache un coeur bien tendre mais doué une détermination qui lui donne des ailes.
À l'apparence dure et froide d'un bloc de marbre, cette fleur ajoutera son parfum, contrastant de toutes nos attentes, nous permettant de se délecter de la beauté féminine du marbre rose et de sa solidité

 

Méandres de passion

Tel un méandre, le feu de la passion, en moi, aura trouvé sa route.
Cette toile illustre, tout à la fois, la délicatesse des dentelles et la force de la volonté.

 
Entre deux mondes
Il y a un passage qui existe entre la raison et l'imaginaire. un passage qui nous conduit où tout existe, où tout est possible.
Dans cet espace d'accueil, d'autorisation, de respect et de vérité, le temps n'existe plus; il n'y a pas d'avant, il n'y a pas d'après, il n'y a que du vrai!
Chacun de nous détient la clé de ce pont; cette clé que l'on cherche, et que pourtant on porte, réside dans la permission que l'on s'accorde.
 

Au delà des mots
Bien au delà des mots, il y a l'amitié. Dans un langage muet fait d'énergie, de rêves et de vision d'avenir se mêlent l'émotion, la tendresse et la complicité qui permet, à des soeurs de coeurs, de se passer des mots.

 

Au grand café de Paris

Ces moments partagés, où la complicité est plus éloquente que l'amour qui n'a pas besoin des mots.
Le moment présent, bien vécu, aussi savoureux qu'un café dans un bistro de Paris.
S'est inscrit à jamais dans mes sens, dans ma mémoire émotive et est maintenant une composante de la couleur de notre amour.

 

Elles sont vraies

Blonde et calme comme l'aube qui se lève
Tout en douceur
Tels les rayons d'in soleil, perçants et vivifiants
Belle comme le jour qui s'amorce présageant d'une belle journée

Et puis vive et dorée comme le jour bien installé
Énergisant et vibrante
de toutes ses couleurs et de tous ses sons
Elle illumine et croque l'instant présent
Et enfin noire et douce comme la nuit
qui s'étend sur le jour
La nuit accueillant la lune maternelle
protectrice qui veille et qui apaise

De ces trois pas, je traverse la vie fière et reconnaissante
Car ces prunelles, que je croyais miennes
si uniques, frêle, belles et douces appartiennent, en réalité à l'univers
le nourrissant de leur façon d'être, car elles sont Vraies!

Je les ai souhaitées, je les ai rêvées
et voici qu'elles sont réelles
Bien au-delà de mes rêves,
car une mère ne saurait aussi loin, aussi fort.

C'est aujourd'hui et chaque jour
que je découvre, bien éveillées et consciente qu'elles sont Vraies!
Et c'est ce qui fait leur plus grande force
leur beauté et leur plus grande qualité

Je les ai rêvées
Je les ai portées à la vie
et pourtant, je les porte toujours en moi.
Elles sont la fibre de cette grande passion qui m'habite
Ce sont mes trois filles : Yanna, Milie et Charlie

 

Belles de nuit

Volupté, sensualité et pétillements. Un moment où tous les sens sont aux aguets et partagés. Le pétillement et les étincelles de leurs yeux crèvent la nuit, tels une lumière vibrante, chatoillante et rassurante qui nous révèle que la féminité existe toujours.

 

Droit devant

Je n'ai pas toujours marché d'un pas certain. Nombre de gens on croisé ma route, certain l'on même partager pour un temps et, je dois le dire, j'ai un amoureux fidèle qui m'accompagne.
Des amis ont marché avec moi partageant la même vision, parfois le même passion, portant à tour de rôle le fardeau l'un de l'autre. Puis le chemin de la vie a fait que nos routes se sont séparées simplement et parfois avec déchirement. Mais j'ai découvert qu'il y a et aura toujours en moi cette amie qui m'accompagne, sur qui je peux compter et qui me donne le désire et la force de marcher droit devant

 

Belle de jour

Nul besoin de cacher sa féminité ou sa sensualité car, le naturel vit de jour comme de nuit.
Femme en tout temps, quelque soit l'habit, l'heure ou le moment de la journée.

 

Avant la route

Il y a tant de choses que je veux t'offrir: le meilleur du monde, le meilleur de moi, tout ce que je peux cueillir par mes sens et par ma volonté pour que la route te sois belle. Je t'offre tout l'amour possible et plus encore, mais l'essentiel, tu le portes en toi. Dans ton premier regard, j'ai su voir ta lumière; elle est si belle que mes yeux ne pouvaient laisser les tiens. Laisse briller ta lumière et tu sauras illuminer le monde.

 

Le carnet

Tout ce que j'ai écris, couché sur papier, important, à ne pas oublier, à poursuivre; ils sont là attendant la suite des choses. Est-ce ici que celà se termine, dans cette miette de volonté à la couleur d'encre, confinés au carnet? Je sais que je l'avais!. Mais où est-il passé mon précieux carnet ?

 

Entre ciel et terre

Est-ce qu'elle descend ou est-ce qu'elle monte?
Cette jeune fille s'abandonne à sa passion. Le coeur ouvert laissant le feu qui l'habite s'en échapper.
Ce geste d'abandon, de libération et d'ouverture illustre, toute à la fois, la confiance et le lâcher-prise.

 

Vent de changement

Il y a parfois de ces grands vents que l'on sent venir de loin et auxquels on ne veut résister, oubliant toute protection, n'ayant pour couverture que le ciel qui présage de temps meilleurs. J'accueille ce vent et entre dans sa danse me laissant porter vers d'autres horizons confiante et sereine car il me souffle à l'oreille combien il m'aime.

 

Ombre et lumière

La lumière qui donne naissance à l'ombre et l'ombre qui dessine la lumière
Tous ces visages cachés en nous qui savent se révéler, à qui sait les voir.
De la femme enfant à l'ange.
De mes racines à la lumière
De la fleur au fruit mûr, jusqu'à l'oiseau qui sait s'en délecter.
Du repos de l'ombre à l'effervescence de la lumière, j'accueille en moi chacun de mes visages

 

Quand le soleil nous dessine des rubans d'arc-en-ciel;

il nous parait alors plus facile de sortir des cadres et d'explorer le monde de la fantaisie.

 

Celle qui va

Déterminée et nourrie de sa passion, elle avance dans la vie, le regard droit devant, inquiète et confiante à la fois, car son chemin est le bon. Elle naît de son feu et son feu l'habite.

 

La gitane

Illustrer le oumf! cette retenue de la passion qui veut exploser, mais que l'on tient à garder encore un moment pour bien le sentir et le laisser finalement sortir avec toute sa vigueur, son énergie forte et chaude comme le feu

 

Vent du large

Le vent qui apporte le changement. Un vent inquiétant mais, dans une lumière sage, chaleureuse et rassurante.
La grande et la petite, main dans la main, sauront se rendre à destination.

 

La rêveuse

Ces messagers de la nuit qui veillent sur nous et qui, parfois, nous rendent visite, pour nous guider et nous inspirer la vie que nous avions choisie. Ces guides, telles des colombes messagères, nous viennent de loin.
Du plus profond de nos racines, ils remontent, chuchotent à nos oreilles assourdies
et couvrent notre coeur de mère qui veille, telle la lune sur le village endormi.

 
mandala

Univers

Baignée de son univers savourant ses éléments par tous ses sens.
Elle habite bien son centre, laisse fleurir ses pensées et couler ses doutes
pour faire place à un univers coloré et imagé de symboliques prometteuses.

 
 

Claire d'Automne

Le symbole du cercle sans fin, du cercle sacré, du chemin de la vie, telle la femme bison blanc.
Tel un bison cette énergie est forte, indomptable et nécessaire à la vie..
Elle naît de la terre et nourrit la terre.

 

 
Déjà la neige

 

Irrésistible maggie

Je sais vous captirer dans mes filets par mon allure coquette.
Ce regard que tu portes, me questionne et m'interpelle à la fois.
Et si tu me voyais moi Maggie.

 

L’appel En ce temps là, à chaque tour de roulette, mon coeur battait à tout rompre. Sept tours de roulette; tout le temps qu’il fallait pour tourner sa langue sept fois avant de parler.
Avoir le temps pour choisir les mots, accueillir l’émotion qui monte ou changer d’idée et remettre à plus tard le moment de clamer ou te chuchoter
l’écho de notre amour.

 
femme d'affaires

Osez porter le voile

Volupté, sensualité et légèreté. Le vent dans mes voiles j'avance.
Fière de qui je suis, je danse dans la vie,
dans ces voiles teintés de mes couleurs.
Mon voile me porte, m'enveloppe, mais ne me cache pas.
Je suis femme dans mon corps et dans mon cœur.
Et, aux yeux de tous, je porte le visage de la femme que je suis; libre et fière.

 
lectrice La lectrice
Je vogue sur mon bateau de papier .
Un vent frais souffle dans ma tête et gonfle mon cœur
comme la voile du bateau qui  m'emporte.
Au fil des vagues d'émotions qui se dessinent de lignes et de mots,
il tourne les pages de mon carnet de bord
et me dévoile des aventures remplies de mystères et de découvertes.
À l'ancre d'un cœur que je découvre amarré au mien,
qui m'accompagne et m'emporte au loin,
je tourne les pages cherchant un port qui tarde à se dévoiler.
Et quand je le vois enfin,
il me presse de repartir vers une nouvelle aventure.
 
romance

Romance d'une poupée de carton

Par sa fragilité de papier,  mon cœur trop facile à déchirer craint les larmes
saurais-je t'apprivoiser sans me blesser?
Sans faire croquer mon cœur de pomme verte et sucrée.
Car je sais que toutes ces histoires et romances que j'ai lues,
tout comme moi; petite poupée de papier,
d'une seule larme peuvent s'effacer.

 
songe

Capteur de songes

Tout comme la brise légère ou le vent du large
qui m’enveloppe m’étreint et me dérobe à mes pensées,
tu cueilles mes songes qui volent au large comme les pétales d’une fleur sauvage
et les gardes dans les filets de ta mémoire.
Je te les confie pour que tu puisses, le temps opportun venu, me les retourner mûris et à point, car j’ai confiance en toi.

 
Épona, cavalière

Épona

Emmène-moi au-delà des barrières, dans l’univers du tout possible.
Guide-moi dans les méandres de mes pensées et conduis-moi à bon port.
Accrochée à toi, je me laisse porter en confiance.
J’ouvre mes horizons et contemple de haut, combien, le monde est beau.

 
ecrivain

Le semeur de contes

Entrer dans sa bulle
où flottent des mots, des images floues, des ambiances et des parfums
qui passent subtilement, qui ne font qu’effleurer ma pensée et laisser de fines traces.
Cueillir ces fils fins et délicats comme la soie.
Broder, de ces mots et ambiances, pour écrire cette histoire soufflée à mon imaginaire
et qui se révèle à moi.
Voilà que je te tiens, que je te lis, que je t’entends.
Entendre est une chose, mais comprendre en est une autre.
Alors, je retourne dans ma bulle et je médite tes mots.

 

Accueil

Galerie

Toiles et textes

Expositions

Contact

arabesque